Expert minceur

David Benchetrit
Chaque année, des millions de femmes sautent à pied joint dans le dernier régime à la mode, sans savoir qu’elles sautent sur un trampoline. Après quelques kilos perdus, le rebond est hélas inéluctable. Privilégiez le bon sens aux promesses, choisissez un régime qui vous respecte...et que vous pourrez suivre longtemps. Quant aux surcharges localisées, le régime seul est souvent insuffisant. Il faut alors bouger : la marche à pied est l’une des solutions, mais elle doit se prolonger au-delà de 45 minutes et au-moins 3 fois par semaine. Dans tous les cas, il y a des notions à comprendre et des erreurs à éviter. Le contenu des dossiers proposés ci-après vous sera, je l’espère, très utile. Bonne lecture.
— David Benchetrit - La Clinique du Poids


Article

Calculez votre Indice de Masse Corporelle (IMC)

Calculez votre Indice de Masse Corporelle (IMC)

Classification des IMC

Plus on a un poids élevé plus on a des chances d’avoir des maladies associées telles que le diabète, l’hypertension, les maladies cardiaques…
A partir des statistiques sur les populations, les médecins ont établi 4 catégories distinguées par un Indice : l’Indice de Masse Corporelle.
Son calcul est simple : c'est le rapport du poids (exprimé en kg) sur le carré de la taille (exprimé en m) :
IMC : poids (kg)/taille² (m²)

Classification IMC

*Attention, cette classification n'est valable que chez l'adulte entre 18 et 65 ans. Pour l'enfant, il existe des courbes qui se retrouvent dans le carnet de santé.
Consultez l'interprétation ci-dessous. Munis de la valeur de votre IMC, vous pouvez maintenant la comprendre et l'interpréter.

25<IMC<29.9

Pour un IMC compris entre 25 et 29.9 kg/m², l'objectif est d'éviter une prise de poids supplémentaire.
Pour y parvenir, les mesures hygiéno-diététiques indiquées sont :
• D'avoir une alimentation équilibrée en prêtant attention au contenu énergétique des aliments
• L'activité physique régulière et modérée dans la vie quotidienne et les loisirs
• D'éviter les « grignotages » en dehors des repas qui peuvent être source d'apports caloriques importants
Dans certaines situations, il faut envisager une perte de poids en collaboration avec le médecin traitant.
Cela va être le cas pour :
• les personnes ayant trop de sucre dans le sang (glycémie élevée, les diabétiques)
• les hypertendus
• les personnes ayant des problèmes de cholestérol (dyslipidémie)

30<IMC<39.9

Pour un IMC compris entre 30 et 39.9 kg/m², reconnu comme une obésité modérée, l'objectif est une perte puis une stabilisation sur le long terme du poids.
Une prise en charge globale et spécialisée en collaboration avec le médecin traitant est nécessaire. Celle-ci comprend à la fois des conseils nutritionnels, une augmentation de l'activité physique, un soutien psychologique et un traitement médicamenteux ou bien chirurgical dans certains cas.

IMC>40

Pour un IMC supérieur ou égal à 40 kg/m², le risque de complications découlant de l'obésité est élevé. Elles peuvent être par exemple d'ordre cardio-vasculaires, respiratoires ou rhumatologiques.
Une prise en charge globale et spécialisée en collaboration avec le médecin traitant est nécessaire. Celle-ci comprend à la fois des conseils nutritionnels, une augmentation de l'activité physique, un soutien psychologique et un traitement médicamenteux ou bien chirurgical dans certains cas.

Il existe certaines limites à l'interprétation de l'IMC :
• Il est applicable uniquement chez l'adulte entre 18 et 65 ans
• Il n'est pas applicable chez la femme enceinte
• Il ne prend pas en compte la répartition du tissu adipeux dans le corps.

Sources :

1. WHO World Heath Organisation. Obesity : preventing and managing the global epidemic. Report of WHO Consultation on Obesity. Geneva, 3-5 june 1997 (WHO/NIT/NCD/98.1) :1998.
2. Recommandations pour le diagnostic, la prévention et le traitement des obésités en France
3. L'Association Française d'Etudes et de Recherches sur l'Obésité (AFERO)
4. La Société de Nutrition et de Diététique de Langue Française (SNDLF)
5. L'Association de Langue Française pour l'Etude du Diabète et des Maladies Métaboliques (ALFEDIAM)
6. Cahiers de nutrition et de diététique; vol.33,spl.1, sept 1998 (Edition MASSON)