Expert dermatologue

La peau est un organe complexe qui joue un rôle essentiel pour la protection de l’organisme. Parmi les rôles de protection de la peau, il y a une fonction de barrière à l’égard de l’environnement, des rayons UV, des traumatismes physiques ou thermiques,... Les relations sont étroites entre la peau et chacun des différents organes qui constituent le corps humain. Pour garder son intégrité et sa bonne fonctionnalité, la peau doit être préservée des agressions, mais surtout des carences qui peuvent nuire à son bon fonctionnement. Enfin la peau est un organe qui vieillit. Le vieillissement cutané peut être ralenti grâce à une bonne hygiène de vie, une protection à l’égard des agressions, une alimentation équilibrée...
— Pr Philippe Humbert - Expert en Dermatologie


Article

Mécanisme d’action des radicaux libres ou stress oxydatif

Les radicaux libres ont une action nocive sur de nombreuses molécules de l'organisme, ils s'attaquent directement aux phospholipides membranaires*. Les premiers exposés à cette agression sont les parties extérieures de notre corps : la peau et, à partir d’un certain âge, les yeux. Le schéma ci-dessous représente l’action des radicaux libres sur la membrane plasmique d’une cellule :
• Le radical libre entre en contact avec les phospholipides membranaires
• La membrane se fragilise et se désintègre
• Le contenu de la cellule est libéré dans le milieu intercellulaire
• La cellule perd sa forme et sa fonction initiale
• La cellule meurt ce qui fragilise le tissu tout entier. Lorsque la cellule ne meurt pas, les dommages créés dans la membrane plasmique favorisent l’entrée de substances toxiques qui entraîneront son dysfonctionnement**.

Attaque des radicaux libres

*Mélissopoulos A. Levacher CH. 1998. Le vieillissement de la peau in : La peau : structure et physiologie. Tec & Doc Lavoisier p 138
**Berbis P .2001 Vieillissement cutané : aspects anatomophysiologiques Encycl. Méd. Chir. (Editions Scientifiques et médicales, Elsevier SAS Paris), Dermatologie, 98-035-A-10